Naissance du Collectif de Recherche sur le handicap,l’Autonomie, Société inclusive:CoRHaSIé

Trois chaires,du département de sciences humaines et sociales de l’EHESP, financées par la CNSA, ont permis de développer des travaux consacrées aux thématiques Situations de handicap et Participation sociale (Jean François Ravaud), Handicap psychique et décision pour autrui (Florence Weber) et Social Care-Lien social et santé (Claude Martin).
Le CoRHASI,Collectif de Recherche Handicap, Autonomie, Société Inclusive, a essentiellement pour vocation de favoriser les échanges entre les personnes travaillant sur des thématiques connexes et
d’enrichir ains les travaux mutuels ou favoriser l’émergence de travaux communs.
Thématiques : accès aux droits ; aidants professionnels et non professionnels ; classification du fonctionnement, du handicap et de la santé ; influence des environnements sur les situations de handicap ; parcours des personnes et coordination des services ; parcours et situations des personnes avec troubles psychiques durables ; modes de vie des personnes ; pilotage du secteur médico-social ; politiques publiques du care et de la « dépendance », innovation sociale…
Membres du CoRHASI : Hugo Bertillot, Marie-Aline Bloch, Florence Bodeau-Livinec, Nicole Bohic, Alice Brochard, Arnaud Campeon, Marie Cuenot, Véronique Daubas-Letourneux, Emmanuelle Fillion, Marie-Renée Guevel, Cyrille Harpet, Hervé Heinry, Blanche Le Bihan, Karine Lefeuvre, Emmanuelle Leray, Claude Martin, Noémie Rapegno, Pascale Roussel, Céline Rothe, Christelle Routelous, Alis Sopadzhiyan, William Sherlaw.
Le service de documentation de l’antenne parisienne de l’EHESP (Yvonne Bertrand, Marie-Claire Louvel, Laurence Meyer, Ester Roberto) y est associé et fait bénéficier chacun de son expertise et de son fonds documentaire spécialisé sur les thématiques du handicap et de l’autonomie.

HANDICAP : AGIR TÔT, Une campagne d’information de l’ANECAMSP

Souvent les parents sont les premiers à se rendre compte que leur enfant ne babille pas comme sa cousine, qu’il n’accroche pas le regard ou qu’il ne bouge pas …..

Mais que faire ? Vers qui se tourner ? Comment savoir si son enfant se développe normalement ?

La campagne de l ‘ANECAMSP « Handicap : agir tôt », répond à une nécessité fondamentale :donner des clés pour repérer au plus tôt les troubles d’un enfant et mettre en place des soins précoces qui donneront à ce bébé là, les meilleures chances.

Il y a toujours quelque chose à faire pour ce tout petit et ses parents, quelque soit le diagnostique, quelque soit le pronostic.

Pour en savoir plus : 20170512-HandicapAgirtôt-DEF

Stratégie parisienne ” handicap, inclusion et accessibilité universelle 2021 “

Un nouveau schéma de stratégie présenté lors du Conseil de Paris de mars 2017 comprend une trentaine de mesures proposant les perspectives d’améliorations qui seront mises en place durant la période 2017-2021, notamment « dépister et accompagner pour une meilleure inclusion » des la petite enfance. La stratégie parisienne « Handicap, inclusion et accessibilité universelle » est un outil qui définit sur une période de 5 ans les actions fixées par la collectivité parisienne concernant les citoyens en situation de handicap. Elle permet de déterminer les besoins et d’en tirer les objectifs de développement

Scolarisation des jeunes traumatisés crâniens

Actes de la 7e journée d’études du 27 mai 2016
Coordination Christian Sarralié

La manifestation du vendredi 27 mai 2016 s’inscrit dans le prolongement de six premières journées d’études (Hôpital Broussais, Paris, janvier 2004 et janvier 2006, Suresnes, janvier 2008, mars 2012, mars 2014). Ces journées ont pour ambition de susciter réflexions et échanges autour des questions relatives à la (re) scolarisation des jeunes victimes de lésions cérébrales acquises. Tenir cette ambition c’est tout d’abord réunir toutes les personnes impliquées par ce thème, professionnels et parents.

ORGANISATION :
Association des familles de traumatisés crâniens (AFTC) Île-de-France, Paris ;
Centre ressources francilien du traumatisme crânien (CRFTC), hôpital Broussais, Paris ; Fondation santé des étudiants de France (FSEF), Paris ;
Institut national supérieur de formation et de recherche pour l’éducation des jeunes handicapés et les enseignements adaptés (INS HEA), Suresnes ;
Réselca, Recherche sur l’éducation et la scolarisation des élèves ayant des lésions cérébrales acquises, INS HEA.

Texte intégral en pièce jointe:ActesTC_2016

Le niveau de vie des personnes handicapées : des différences marquées selon les limitations

En 2010, le niveau de vie annuel médian des personnes handicapées âgées de 15 à 64 ans s’élève à 18 500 euros, soit 2 000 euros de moins que celui des personnes sans handicap. Cet écart s’avère d’autant plus important que la limitation est sévère. Le niveau de vie médian des personnes ayant une limitation sévère est de 16 800 euros.

Présenter une limitation mentale, visuelle ou cumuler plusieurs types de limitations augmente le risque d’avoir un faible niveau de vie et de vivre sous le seuil de pauvreté, tandis que présenter une limitation motrice légère, psychique légère ou auditive semble moins affecter le niveau de vie.

30 % des personnes ayant une limitation mentale sévère vivent sous le seuil de pauvreté, contre seulement 10 % de celles présentant une déficience auditive. Les écarts s’expliquent, en partie, par des situations familiales et professionnelles très différentes selon le type de handicap.

Référence : Anaïs Levieil (DREES), 2017, « Le niveau de vie des personnes handicapées : des différences marquées selon les limitations », Études et Résultats, n°1003, Drees, mars.

En pièce jointe vous trouverez le texte intégral.

er1003

“çATED pour tes dents”, ou comment améliorer les soins dentaires des enfants atteints de troubles du spectre autistiques

Les troubles du comportement des enfants avec autisme ou TSA (troubles du spectre autistique ) restent un frein à la communication et à la prise en charge bucco-dentaire, l’apprentissage, l’instauration d’un brossage dentaire biquotidien et l’accès aux soins, sont difficiles _

Le but de l étude présentée est d’évaluer si une application sur iPad peut être utilisée dans un programme d’apprentissage d’amélioration de l’hygiène bucco-dentaire et de l’examen dentaire chez les patients avec TSA. _

“çaTED pour tes dents” est un projet de recherche appliquée ,financé par la FIRAH , mené en collaboration entre l’Université de Nantes, l’ADAPEI 44, Agrir et Vivre l’Autisme et la Chrysalide de l’Etre. Il prend place au sein du projet de recherche général çaTED, et a pour objectif de formuler un outil destiné à l’apprentisage et au suivi de la santé bucco dentaires des enfants avec autisme

Il pourra intéresser particulièrement les parents et professionnels.

Vous trouverez l’étude complète en pièce jointe;

.rapport-final

Handifaction: Avez vous bien été soignés au cours des deux derniers mois?

 

Handifaction,enquête d’évaluation de la charte Romain Jacob, est un questionnaire qui permet de savoir si les personnes handicapées ont bien été soignées au cours des deux derniers mois.
Toutes les personnes handicapées qui le souhaitent peuvent nous faire part de leur opinion en remplissant ce questionnaire. Cela nous permettra de savoir si la Charte Romain Jacob a aidé à améliorer l’accès aux soins des personnes handicapées.

Vous trouverez ci joint un questionnaire à remplir pour répondre a cette question.
‘accès aux soins

Stratégie du Conseil de l’Europe sur le Handicap 2017-2023

Le Conseil de l’Europe promeut, protège et assure le suivi de la mise en oeuvre
des droits de l’homme pour tous, y compris pour les personnes handicapées.
Ces dernières peuvent légitimement se prévaloir et jouir, comme n’importe
quelle personne, de l’éventail complet des droits de l’homme garantis par la
Convention européenne des droits de l’homme, la Charte sociale européenne,
la Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées
et d’autres traités internationaux. La Stratégie du Conseil de l’Europe sur le
Handicap 2017-2023 « Droits de l’homme : Une réalité pour tous » expose les
priorités de l’Organisation pour la période 2017-2023.

Cinq domaines seront prioritaires :
l’égalité et la non-discrimination ;
la sensibilisation ;
l’accessibilité ;
la reconnaissance de la personnalité juridique dans des conditions
d’égalité ;
le droit de ne pas être soumis à l’exploitation, à la violence et aux abus

Vous trouverez en pièce jointe la déclaration du CONSEIL de l’EUROPE

2017_2023 Disability Strategy_FR.pdf